Découvrez quel parquet choisir pour votre appartement

Quel parquet choisir pour un appartement ?

Le parquet présente de nombreux atouts. Il est facile à entretenir, très résistant et jouit d’une durée de vie importante. Voici les critères vous permettant de savoir quel parquet choisir pour un appartement.

Les critères pour savoir quel parquet choisir pour un appartement

La largeur des lames de parquet va varier en fonction de la surface des pièces. Si la pièce est petite, vous feriez mieux d’éviter de choisir des lames larges.

La plupart du temps, un appartement est éclairé par la lumière naturelle. Le parquet doit donc être choisi en fonction de celle-ci. Si votre intérieur est très lumineux, il est convient d’éviter les parquets trop clairs pour trancher, et inversement.

Il est préférable de choisir des bois brossés plutôt que lisses car le brossage va éliminer la fibre la plus molle et la résistance à l’abrasion et aux rayures sera meilleure. De plus, le brossage fait ressortir le veinage et lui donne de la profondeur.  

Les différents types de parquet et leur pose

Il existe trois catégories de parquet.

Le parquet massif

C’est le plus naturel et le plus durable. Sa pose est délicate et il peut recevoir trois types de finition : huilé, ciré ou vitrifié. Ce type de parquet nécessite un entretien régulier.

Le parquet flottant ou contrecollé

 Il est plus simple à poser, à entretenir et est moins cher que le parquet massif. Il se compose d’une couche de bois noble en surface, d’une couche de support en bois bas de gamme et d’une couche de stabilité. La finition naturelle nécessite également un entretien régulier.

Le parquet stratifié

Le parquet stratifié est composé de chutes de bois aggloméré avec de la résine. Le décor en surface est réalisé avec une couche de papier qui imite le bois. Il est très facile à poser et peu cher.

Les différentes poses d’un parquet et les tarifs pratiqués

Le support doit être propre, plat et éventuellement ragréé. Il faut recouvrir le sol d’une sous-couche composée d’une couche d’isolant phonique et thermique et éventuellement d’une couche pare-vapeur pour les pièces humides.

Il est généralement recommandé de poser les lames dans le sens de la lumière en partant d’une fenêtre. Dans une pièce étroite, vous aurez intérêt à privilégier la pose dans le sens opposé pour « élargir » la pièce.

Les paquets de lames doivent être ouverts pour aérer les lames pendant 24 heures et celles-ci mélangées afin d’obtenir un résultat harmonieux.

La pose clouée

C’est la technique traditionnelle qui convient au parquet massif et au parquet flottant. Elle est déconseillée sur un plancher chauffant et le résultat est plus bruyant.

La pose clouée sans dépose coûte entre CHF 35 et CHF 45 le m2, le ragréage environ CHF 12 le m2 et la pose des plinthes environ CHF 8 le mètre linéaire. La vitrification ou le huilage se facture à partir de 40 CHF.  

La pose collée

Cette pose convient au parquet massif et au parquet flottant. Ce type de pose est adapté au sol chauffant et le résultat est moins bruyant. Les lames de parquet sont directement collées sur la dalle de béton, la chape ou sur des panneaux de contreplaqué.

La pose collée sans dépose coûte entre CHF 30 et CHF 40 le m2 tandis que la pose collée avec dépose se facture entre CHF 50 et CHF 60 le m2.

La pose flottante

La pose flottante convient à tous les types de parquets et c’est la seule technique envisageable pour le parquet stratifié. Les lames sont clipsées ou collées entre elles et peuvent être posées directement sur un carrelage, une moquette ou un sol stratifié ancien.

La pose flottante sans dépose est facturée entre CHF 25 et CHF 35 le m2. Il faut prévoir environ 20 CHF le m2 pour la pose de la sous-couche, des plinthes et des quarts de rond.

Demandez-nous un devis gratuit

Nos collaboratrices et collaborateurs sommes à votre disposition pour vous accompagner sur l’ensemble de vos projets.